boutique

Inaluk

5 rue Victor Hugo
93100
Montreuil
Du mardi au samedi de 11 h 30 à 19 h, le mercredi de 12 h à 19 h. M° Croix-de-Chavaux ou Mairie-de-Montreuil
01 43 63 95 01

« Montreuil, c’est un choix militant, je ne m’imaginais pas ailleurs », décrète Christine Lavaud Bizouard qui a ouvert sa boutique Inaluk il y a bientôt deux ans. Une jolie enseigne déco où sont présentés une variété d’objets finement choisis, pour enfants et adultes, telle que l’on en trouve à Bastille, mais qui paraît presque incongrue dans ce quartier plus zone que piéton. Au départ, il fallait vraiment y croire pour s’y installer. « J’habite à Montreuil depuis près de quinze ans, je ne suis pas commerçante ; ce qui m’intéresse, c’est la relation de quartier, le local. J’ai ouvert la boutique que j’aurais rêvé de trouver dans la ville où j’habite et où il n’y avait rien, alors qu’il y a une richesse culturelle incroyable. J’avais envie que la ville bouge », explique la jeune femme, qui, avant de se tourner vers l’architecture d’intérieur durant ses années londoniennes, a d’abord décroché un DEA de sciences sociales en ethnologie urbaine autour des populations migratoires. Vaisselle, luminaires, meubles, bijoux, objets de design… la ligne d’Inaluk, c’est aussi de travailler avec des artistes de Montreuil. « Ma spécificité, c’est de présenter des créateurs qui ne sont pas visibles, qui ne sont pas vendus ailleurs. » Des artistes avec une toute petite production, très peu de stock, qui fonctionnent en dépôt-vente et ont à côté une autre activité, plus rémunératrice, et d’autres qui ont déjà pignon sur rue. Le fait est que le bouche-à-oreille a bien fonctionné. « Il y a des gens pour qui ça a un sens de consommer localement, qui viennent pour les cadeaux de naissance, les anniversaires des copains des gamins. Il y a aussi des personnes très simples qui passent le seuil et qui voient que je pratique toutes sortes de prix. Le beau, ce n’est pas que pour les riches… Evidemment, je sais bien que je m’adresse à un certain type de population, mais c’est plus large qu’on ne croit. Si j’aime Montreuil, c’est aussi pour sa mixité. » Il est à parier que le grand chantier de la place de la Mairie toute proche, avec l’ouverture du nouveau cinéma Méliès, contribue à changer la donne. 

Ça se passe ici aussi

Share to Facebook Share to Twitter More...

Le calendrier des sorties